La presse en parle

 

« Un « monument de papier » sur la Déportation » (Le Télégramme, 14 février 2020)

Qui étaient les 9 000 déportés de France dans le camp nazi de Mittelbau-Dora pendant la Seconde Guerre mondiale ? Un dictionnaire biographique, qui sera publié le 6 avril, en décrit les destins, dont ceux de 297 Bretons. Un travail titanesque à la visée mémorielle, scientifique et pédagogique. (...) Lire l'article

« Helfaut : après des années de travail, le livre des 9 000 déportés à Dora paraîtra en avril » (La Voix du Nord, 5 février 2020)

Fruit de près de 20 ans de réflexion puis de travail, le « Livre des 9 000 déportés de France à Mittelbau-Dora » est enfin achevé. Il paraîtra en avril. Il met à jour le parcours de milliers de personnes, Françaises ou non, emmenées dans ce « camp-usine ». Ce projet a été mené depuis La Coupole d'Helfaut. (...) Lire l'article

« Dora le devoir de mémoire » (L'Est Républicain, 8 décembre 2019)

60 000 prisonniers de 21 pays y sont passés. Plus de 20 000 y sont morts. Ces quelques chiffres montrent toute l'horreur de ce camp, véritable enfer où étaient assemblées les premières fusées V2. Fruit d'un travail titanesque, un livre va raconter l'histoire des 9 000 déportés originaires de France. (...) Lire l'article

« Les déportés français de Dora retrouvent la lumière » (Les Plats Pays, 14 octobre 2019)

Un long travail de recherche prend fin avec les soixante-quinze ans de la libération des camps de concentration nazis. Un groupe d’historiens a retracé les destinées des 9000 déportés français passés par le camp de Mittelbau-Dora. Ces prisonniers fabriquaient notamment des missiles V2 destinés à être envoyés vers Londres depuis La Coupole d'Helfaut (Pas-de-Calais). Un dictionnaire biographique sera publié au printemps prochain. (...) Lire l'article

« Un énorme travail de recherche pour retracer l’histoire des 9000 déportés du camp de concentration de Dora » (L'Orne hebdo, 3 septembre 2019)

Depuis bientôt six ans, un peu partout en France, des bénévoles se sont lancés un défi : retracer le parcours des 9000 déportés du camp nazi de Dora. Un dictionnaire prévu en 2020. Recenser les parcours des quelque 9000 déportés du camp de concentration de Mittelbau-Dora à Nordhausen en Allemagne dans un dictionnaire biographique, voilà l’énorme défi que se sont lancés une bonne cinquantaine d’historiens, de professeurs, d’archivistes et de bénévoles un peu partout en France. (...) Lire l'article

« Le dictionnaire biographique des déportés de Dora dans la dernière ligne droite » (Daily Nord, 2 juillet 2019)

C'est un projet lancé il y a plus de vingt ans qui va trouver son aboutissement dans quelques mois pour les 75 ans de la libération des camps de concentration nazis. Le dictionnaire biographique des déportés de Dora, sous le patronage de La Coupole à Helfaut, vient de trouver son éditeur (et pas n’importe lequel). Il a aussi permis d’éclaircir quelques destins comme celui d'un soldat porté disparu depuis trois quarts de siècle (...) Lire l'article

« À la recherche des 9000 vies perdues du camp nazi de Dora » (Le Journal du Dimanche, 12 août 2018)

Ces déportés avaient été affectés par les SS à la fabrication des fusées V2. La moitié d'entre eux ne sont pas revenus (...) Lire l'article

« Qu'est-ce-que le futur Dictionnnaire biographique des 9000 déportés de France à Dora ? » (L'Indépendant du Pas-de-Calais, 25 octobre 2018)

Vendredi, samedi et dimanche, au centre d'histoire de La Coupole, l'émotion était pal­pable. C'était la deuxième édition des jour­nées d'études consacrées au futur Dictionnaire biographique des 9000 déportés de France passés par le camp de Mittelbau-Dora et ses Kommandos. Le vendredi était consacré à une table ronde, Comment s'écrit l'histoire d'un déporté ?, suivi d'une lecture théâtralisée La Peinture à Dora. La journée de samedi s'est ar­ticulée autour de conférences sur les nouvelles recherches et perspectives à travers le camp de Dora, suivi d'une cérémonie officielle de dépôt du drapeau de l'Amicale Dora-Ellrich. (...) Lire l'article

« Shedding light on French deportees put to work on Hitler's secret weapon » (The Times of Israel, 17 mai 2017)

The Resistance's struggle against Nazi occupation in World War II is well-documented in France but much less is known about thousands of its members forced to work in Nazi Germany on Hitler's secret weapon: the V2 rockets he hoped would bring Britain to its knees. Now, more than 70 years on, France aims to shed light on, and honour, the nearly 9,000 Resistance members who were among thousands of slave labourers to have toiled in icy underground tunnels. (...) Lire l'article

« Déportation: l'enfer au coeur de la fabrication de l'arme secrète d'Hitler » (Le Point, 28 avril 2017)

Dans les tunnels glacés de Dora, en ex-RDA, près de 9000 résistants français ont été employés de force à la fabrication de l'arme secrète d'Hitler, la fusée V2, des travailleurs de « l'enfer » auxquels va rendre hommage une somme d'historiens en préparation. D'ici 2020, le Centre d'histoire et de mémoire de La Coupole à Helfaut, près de Saint-Omer (Pas-de-Calais), devrait en effet retracer dans une encyclopédie de la vie de ces combattants, qui s'est souvent arrêtée dans cette usine de "Mittelbau-Dora": 4500 n'en revinrent pas, un taux de mortalité bien supérieure aux autres camps de concentration. (...) Lire l'article

Imprimer La presse en parle

Info horaires