Images de Dora, 1943-1945

Voyage au cœur du IIIe Reich

L’exposition présente les regards croisés sur le dernier des grands camps créés par les nazis pour alimenter en main-d’œuvre cette usine souterraine Mittelwerk. C’est à un voyage au cœur du IIIe Reich, dans sa période finale, que convie cette exposition, à l’aide de documents iconographiques exceptionnels : dessins de détenus exécutés clandestinement à Dora ou à leur retour de déportation, reportage en couleurs réalisé en 1944 à l’attention de Hitler, photos aériennes britanniques, clichés pris par les Américains lors de la libération du camp en 1945.

Présentation

Dans la phase finale de la Seconde Guerre mondiale, les programmes d’armes nouvelles ont pris des proportions considérables dans la politique du Reich nazi. C’est en particulier le cas du développement des fusées V2, conçues à Peenemünde sous la direction de Wernher von Braun.

Entre 1943 et 1945, le programme V2 mobilise une part importante des capacités de l’industrie allemande et étend ses tentacules sur une grande partie de l’Europe occupée, des sites de lancements prévus en France, au polygone d’essai de la SS, à Blizna, en Pologne.

De septembre 1944 à mars 1945, les V2 sèment la mort sur Londres et Anvers, mais ne parviennent pas à inverser le cours de la guerre.
Apogée de la technologie allemande au cours de la Seconde Guerre mondiale, le V2 a été produit en série dans l’usine souterraine Mittelwerk, au cœur de l’Allemagne, en utilisant une main-d’œuvre concentrationnaire provenant du camp de Dora, structurellement lié à l’usine.


Les auteurs :

  • André SELLIER, diplomate, historien, géographe : arrêté en France en 1943 pour acte de Résistance contre les nazis. Déporté, il a séjourné de février 1944 à avril 1945 au camp de concentration de Dora.
  • Yves LE MANER, historien. Il a conçu et réalisé le programme scientifique de La Coupole, Centre d'Histoire et de Mémoire du Nord–Pas-de-Calais.



« … une remarquable exposition. […] Tous ces documents ont été pris en dix mois à peine. Isolés, ils ne disent pas grand chose. Leur association donne la mesure des enjeux de Dora, les atrocités dont il fut le théâtre, jusqu’à son dénouement, le plus cynique. Leur rapprochement montre aussi, au-delà d’images symboliques ou émotionnelles, comment des photographies permettent d’appréhender l’Histoire. »

Emmanuel De Roux et Michel Guerrin, Le Monde, 26 mai 1999

Descriptif

Panneau PVC (1.50 m de hauteur  x 2.45 m de longueur)

1

Panneau PVC (1.50 m de hauteur  x 3.01 m de longueur)

1

Panneau PVC de présentation (1.60 m de hauteur x 1.20 m de longueur)

1

Panneaux PVC (1.60 m de hauteur x 1.20 m de longueur)

16


Des sorties papier A3 des panneaux sont disponibles, sur demande.
Surface au sol à prévoir pour la présentation =  100 m²

  • Transport = volume de 12 m3 – charge 500 kg – châssis véhicule 3.10 m.
  • Système d’accroche à prévoir (non fourni) : soit câbles acier et serre-câbles, soit vis

Accompagnement pédagogique

Cette exposition présente un grand intérêt au niveau pédagogique. Elle permet d’étudier de manière approfondie, le phénomène concentrationnaire en lycée (classe de 1re) et en collège (classe de 3e), en prenant appui sur l’exemple du camp de Dora.

Plusieurs angles de travail sont possibles :

  • Faire comprendre aux élèves le fonctionnement d’un camp de concentration (le camp, l’encadrement, la journée d’un déporté, les violences endurées…)
  • le rôle économique des camps (le camp de Dora abrite la main-d’œuvre concentrationnaire nécessaire à l’assemblage des fusées V2)
  • l’extermination par le travail
  • l’effondrement du système concentrationnaire.

L’intérêt d’une visite pédagogique de l’exposition réside également dans la nature des documents présentés : reportage de Walter Frentz, dessins de Léon Delarbre et de Maurice de la Pintière, tous deux déportés au camp de Dora, photographies aériennes alliées, photographies prises lors de la libération du camp. Cette variété de documents permet un regard croisé sur le camp de Dora ainsi qu’une réflexion sur les images ayant servi à la construction de la mémoire du phénomène concentrationnaire.

Conditions de location

La Coupole met à disposition les éléments de l’exposition. La Coupole détient la propriété intellectuelle de l’exposition, garantie par la législation relative aux droits d’auteurs. Tous les documents de promotion de cette exposition devront porter la mention : « Exposition réalisée par La Coupole, Centre d'Histoire et de Mémoire du Nord–Pas-de-Calais ».  

Le transport aller-retour de l’exposition, l’assurance (dont la valeur est spécifiée dans la convention de location) ainsi que tous les frais relatifs à l’accrochage et au décrochage de l’exposition sont à la charge de l’emprunteur.

Le coût de location est de 750 € TTC par mois d’utilisation. À partir du 2e mois d’utilisation, une remise de 5 % du montant TTC est consentie. À partir du 3e mois d’utilisation et plus, une remise de 10 % du montant TTC est consentie.

Cette exposition a été préparée en association avec :

  • Le Conseil Général du Pas-de-Calais,
  • Le Conseil Régional Nord–Pas-de-Calais,
  • Le Syndicat Mixte de la Côte d’Opale,
  • L’Amicale des anciens déportés à Dora-Ellrich,
  • Le Secrétariat d’État Français aux Anciens Combattants.
Imprimer Images de Dora, 1943-1945

Info horaires