La fin des équipes de Peenemünde

Le centre de recherches de Peenemünde est évacué et dynamité en février 1945 devant l’avance soviétique.

Wernher von Braun et plusieurs dizaines d’ingénieurs de Peenemünde se rendent à l’armée américaine

À Dora, les conditions de vie des déportés se sont brutalement dégradées pendant l’hiver ; toutefois, la production de fusées se poursuit jusqu’à la fin mars 1945. Le camp est évacué dans les premiers jours d’avril ; des milliers de détenus trouvent la mort lors de l’évacuation. Les Américains, qui ont découvert l’usine souterraine de Dora le 11 avril 1945, reçoivent, le 2 mai, la reddition de Von Braun, accompagné de plusieurs dizaines d’ingénieurs. Français et Soviétiques sont également à la recherche de transfuges afin de transférer la technologie développée à Peenemünde. Plusieurs centaines d’ingénieurs, issus des équipes travaillant pour l’Allemagne nazie, participeront aux programmes de missiles militaires et civils pendant la guerre froide, aux États-Unis, en URSS et en France.


Engin novateur, le V2 n’eut aucune influence réelle sur le cours de la guerre. Contrairement au jugement d’Eisenhower, il ne venait pas « trop tard » pour inverser le cours de la Seconde Guerre mondiale, mais « trop tôt » : l’association de la fusée et de la bombe atomique sera le fondement de l’histoire militaire de la planète dans la seconde moitié du XXe siècle.


Le V2 possède une caractéristique unique dans l’histoire des armements : sa fabrication a fait plus de victimes que son emploi militaire…


Imprimer La fin des équipes de Peenemünde

Info horaires