La forteresse de Mimoyecques

La forteresse de Mimoyecques, surnommée également « le canon de Londres », est l’un des édifices les plus impressionnants imaginés par Hitler, à quelques kilomètres du site des Deux Caps.

Mimoyecques - plaques de sortie des obus - image de synthèse

Cette base entièrement souterraine située à Landrethun-le-Nord, au lieu-dit de Mimoyecques, devait servir à l’installation du canon V3. Comme toutes les armes de représailles Vergelstungwaffen, le V3 devait bombarder l’Angleterre et inverser le cours de la Seconde Guerre mondiale.

 

Le site fut frappé par la Royal Air Force le 6 juillet 1944, avec notamment les bombes géantes Tallboy, mettant fin à une menace majeure pour Londres et les Alliés. Réaménagé sous la supervision de La Coupole, le site de Mimoyecques ouvre ses portes du 20 avril au 16 octobre 2016 et propose une nouvelle visite.

 

 

Imprimer La forteresse de Mimoyecques

A voir aussi...

Les constructions spéciales

En 1943, l’Organisation Todt, chargée des grands travaux de l’État nazi, reçoit l’ordre d’édifier, en France, des
« constructions spéciales ».

Les campagnes V1 et V2

C’est le 13 juin 1944  que commence l’offensive des bombes volantes contre Londres, à partir de rampes de lancement situées entre la Seine et la frontière belge.

Info horaires